Trouver semences à son jardin

Oui oui! Il est déjà temps de vous procurer vos semences pour la saison horticole à venir. La demande est forte et au vu des pénuries des deux dernières années, mieux vaut s’y prendre plus tôt que tard. Allons-y étape par étape.

 

1- Faire un plan de jardin

Faire un plan à l’avance vous permettra de savoir combien de sachets de semences acheter et, ainsi, réduire vos dépenses. Une graine deviendra un plant!

En achetant les semences, au gré de ses envies, sans se préparer, c’est prendre le risque de ne pas toutes les utiliser. Or souvenez-vous, les semences perdent de leur fertilité avec les années, mieux vaut donc les planter l’année où on les achète.

Nous avons fait une présentation sur Facebook l’an passé sur comment préparer votre plan de jardin, vous pouvez la visionner ici.

2- Consulter votre entourage

Des achats groupés permettent de réduire les frais de livraison et vous donnent accès à une plus grande diversité de plantes. À la place d’une variété de tomates par personne, vous pouvez vous les partager et en avoir plusieurs!

3- Choisir des semenciers et semencières du Québec

On ne le répètera jamais assez l’importance de soutenir des entreprises locales pour les voir s’épanouir. En encourageant les producteurs locaux, on s’assure que les plantes sont bien adaptées au climat du Québec. Voici une liste de mes  entreprises québécoises préférées qui produisent et vendent des semences :

  • Terre Promise
    Terre Promise a pour mission de produire des semences d’espèces anciennes ou rares. Toutes les semences sont à pollinisation libre, c’est-à-dire que vous pourrez récolter les graines que vos plants vont produire pour les replanter l’année d’après. Les semences sont aussi produites de façon écologique, sans pesticides ou engrais chimique.
  • Les Jardins de l’Écoumène
    Les Jardins de l’Écoumène ont une grande variété d’espèces, vous y trouverez donc de quoi vous combler. Vous y trouverez même certaines variétés patrimoniales. Leurs semences sont certifiées biologiques depuis maintenant 20 ans.
  • Les Semences du Portage
    Les Semences du Portage sont un grand classique lorsque vient le temps de commander ses semences. Ils ont une belle variété, leurs semences sont à pollinisation libre et certaines sont même biologiques. Bref, on ne peut pas se tromper en les choisissant !
  • Hamidou Horticulture
    Vous vous cherchez un nouveau défi cette année? Vous voulez explorer des espèces d’ailleurs? Hamidou horticulture offre des semences d’espèces exotiques qui ne se trouvent que très peu dans d’autres commerces. Vous voulez des semences locales d’arachides, de moringa ou encore de baobab? C’est ici!

En février il y aura la Fête des Semences de Montréal présenté par Espace pour la vie. Plusieurs conférences seront offertes et c’est gratuit! Vous pouvez voir la programmation ici.

 

Pourquoi est-il préférable de ne pas achète de semences dans de grandes surfaces?

Les grandes surfaces proposent, en général, des semences de grand producteurs internationaux. Certaines de ces semences sont recouvertes de pesticides, le plus souvent des fongicides et des néonicotinoïdes. Il est facile de les reconnaître à leurs couleurs flamboyantes tel que le rose, le bleu, le mauve, etc. Ces substances sont toxiques, cancérigènes et inefficaces selon les experts. Il vaut donc mieux les éviter.

Par ailleurs, il existe des semences enrobées d’argile et qui ont également une couleur inhabituelle. Celles-ci sont pratiques pour les personnes aux prises avec des difficultés motrices et les enfants. Le grain est alors plus gros et plus facile à manipuler. Il existe aussi des paquets de semences en ruban ce qui permet d’obtenir un beau rang bien droit et qui respecte le bon espacement entre les plants. Cela peut-être une façon agréable d’initier les jeunes jardiniers sans trop de gaspillage.

 Pollinisation libre ou hybride ?

Pollinisation libre

On parle de pollinisation libre, lorsque la pollinisation se fait naturellement (grâce au vent, aux animaux…). Les semences produites, donneront des plants aux caractéristiques mélangés des deux plants parents.
Cela permet et conduit donc à une plus grande variabilité génétique.

Hybride

Les semences dites hybrides, résultent d’un croisement entre deux lignés d’une même espèce afin d’avoir des caractéristiques intermédiaires aux plants parents. Celles-ci sont uniformes (hauteur de plant, taille, résistance aux maladies, etc.). Ainsi elles sont plus prévisibles et peuvent faciliter la culture et la récolte.
Par contre, il n’est pas recommandé de conserver les semences qui seront produites par ces plants naturellement (donc par pollinisation libre). En effet, les plantes ne seront plus identiques aux plantes parentes (donc nous n’obtiendrons pas les caractéristiques tant recherchées au départ).
Ainsi cela rend dépendant à l’achat de semences chaque année.

Isabelle Gareau, Coordonnatrice en agriculture urbaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *