Voyager de manière responsable

crédit photo : www.decouvertemonde.com

Le temps froid et la diminution du temps d’ensoleillement nous amènent à rêver de voyage vers des pays aux températures plus clémentes et au soleil brûlant! Lors de ces vacances bien méritées, il n’est pas toujours facile de garder ses bonnes habitudes en tant que consommateur responsable. Voici donc quelques propositions à adopter lors de votre prochain voyage !

Par : Virginie Jouneau
Virginie.journeau@ecopap.ca

 

 

Peu de poubelles, pas de recyclage 

Image tirée du documentaire Waste Land

Plusieurs pays en développement ne sont pas aussi avancés dans la mise en place de la collecte des déchets et encore moins dans un système de recyclage. Dans certains pays, il est même pratique courante de jeter nos déchets par la fenêtre lors des trajets d’autobus ou encore de jeter au sol la vaisselle des cuisines de rue. En tant que voyageur, il est difficile de garder nos bonnes pratiques de gestion des déchets dans une telle situation. Quoi faire alors?

Tout d’abord, il faut résister à la tentation de la facilité et garder avec nous nos déchets jusqu’à ce vous trouvez une poubelle. Vous pouvez amener avec vous un sac dans lequel déposer vos déchets lors de vos trajets et les jeter une fois arrivé à l’hôtel. Il existe dans plusieurs pays tels que le Mexique et le Brésil, un système de recyclage informel; au dépotoir, des gens récupèrent directement les matières recyclables pour les revendre par la suite et générer un revenu. Pour les aider dans le tri de ces déchets, vous pouvez disposer toutes vos matières recyclables dans le même sac et ainsi contribuer à la fois à la protection de l’environnement à l’économie locale

De plus, la meilleure manière demeure toujours la réduction à la source. Si vous allez au marché pour acheter des fruits et légumes ou encore pour l’achat de vos souvenirs, apportez-vous un sac réutilisable. Si vous êtes un amateur de cuisine de rue, pourquoi ne pas amener votre assiette et vos ustensiles réutilisables, les modèles pour le camping sont souvent légers et compacts et ne prendront pas beaucoup d’espace dans votre sac.

crédit photo : www.decouvertemonde.com

Une gestion de l’eau différente  

Au Québec, nous sommes choyés par la diversité de nos sources d’eau potable ainsi que du système de traitement des eaux usées. Cette réalité est bien différente dans plusieurs pays que nous visitons qui dans bien des cas rencontrent plusieurs difficultés à approvisionner leur population priorisant parfois les zones touristiques et leur complexe hôtelier. Sachant cela, il faut donc économiser cette eau si précieuse notamment en prenant des douches courtes. Par ailleurs, les petits savons d’hôtel emballés individuellement ne sont habituellement pas très doux pour votre corps, pourquoi ne pas amener votre propre savon et s’assurer que ce dernier soit biodégradable. La marque de produits Druide offre une diversité de produits pour le corps faits d’ingrédients biologiques. De plus, vous pouvez amener votre propre serviette de plage type camping qui sèche rapidement. Ces petits gestes seront bénéfiques pour votre corps et l’environnement!

Boire une eau potable

En voyage, il n’est jamais agréable de tomber malade et s’assurer que l’eau que nous buvons est potable est essentiel. La plupart des voyageurs priorisent l’achat de bouteilles d’eau jetables entraînant une contamination du milieu d’autant plus qu’il n’y a pas de recyclage mise en place. Cependant, il existe des alternatives; plusieurs hôtels et auberges de jeunesse mettent à disposition des cruches d’eau potable où vous pouvez remplir votre bouteille d’eau réutilisable à un coût très modique. Pour un voyage de plus d’une semaine, il pourrait être intéressant d’investir dans l’achat de purificateurs d’eau  sous forme de pastilles, de bouteille intégrant un micro-filtre ou encore un purificateur d’eau utilisant une lumière pour éliminer les bactéries et virus. Ces différents produits sont disponibles chez les magasins spécialisés en plein air et en fonction de vos besoins vous pourrez choisir le produit qui vous convient le mieux.

Favoriser les itinéraires courts et le transport collectif

Lors de la création de votre itinéraire, concentrez-vous sur une région précise d’un pays au lieu de vouloir le parcourir en entier sans prendre le temps de profiter pleinement de votre séjour. En effet, le temps alloué dans les transports, tels que les vols d’avion régionaux vous font perdre énormément de temps, d’argent, en plus d’être polluants. Lors de la planification de mon voyage en Argentine, je voulais absolument voir tous ses principaux attraits; de la Patagonie à l’extrême sud jusqu’aux Chutes d’Iguaçu à sa limite nord. Je me suis rapidement ravisée; en plus des centaines de dollars à investir, j’ai réalisé que j’allais passé plus de journée dans les transports qu’à visiter le pays!

Par ailleurs, privilégiez les transports collectifs pour vos déplacements; ils sont beaucoup moins onéreux et vous pourrez ainsi mieux vous imprégner de la culture du pays. Si vous êtes craintifs à l’idée d’emprunter les transports collectifs, informez-vous avant votre départ du fonctionnement de ces transports et des options qui s’offrent à vous. Par exemple, si vous partez au Mexique, la compagnie de transport ADO possède un site internet très facile à utiliser et vous pourriez profiter de rabais si vous achetez votre billet à l’avance; les autobus sont climatisés, n’oubliez pas d’amener une petite veste même s’il annonce 30 degrés à l’extérieur. En France, si vous arrivez à Paris, il est facile de rejoindre son hôtel en combinant le RER puis le métro; vous sauverez beaucoup d’argent et arriverez rapidement à bon port!

 

Les commentaires sont fermés.