Une dosette à la fois

Par Charlie-Anne Bonnet, agente de développement. Charlie.Anne.Bonnet@ecopap.ca

Au cours des 5 dernières années, les machines à café utilisant un système de dosettes jetables ont remplacé la majorité des machines à filtres traditionnels dans les maisons nord-américaines. Ces dosettes à usage unique sont très pratiques pour sauver quelques secondes, mais pourtant elles ne sont ni économiques, ni écologiques.

Crédit : ÉcoPAP

Dans la plupart des villes canadiennes et partout aux États-Unis, ces dosettes ne sont pas recyclables.  Constituées de multiples couches de plastique et d’aluminium, il faudrait les séparer et retirer le café de chacune d’entre-elles avant de pouvoir les recycler. Ainsi, la très grande majorité des dosettes se retrouvent dans les sites d’enfouissement, soit environ 9,8 milliards de dosettes annuellement.

Puis, si vous évaluez le coût du café au kilogramme, vous payerez les dosettes à usage unique en moyenne 4 à 5 fois plus cher que le café moulu traditionnel. Essentiellement, vous payez pour l’emballage.

Fortement critiquée au cours des dernières années, la compagnie Keurig Green Mountain Inc. s’est engagée à réduire l’impact écologique de ses dosettes. Par le biais du concept de l’économie circulaire, l’entreprise s’est associée à la cimenterie Lafarge Canada Inc. et le service de café Van Houtte afin que les dosettes de ses clients commerciaux soient récupérées et utilisés comme source d’énergie de la cimenterie en remplacement des énergies fossiles. Sur le site de Keurig Canada, on peut aussi y lire que la compagnie s’engage à s’assurer que 100% de ses dosettes K-Cup® seront recyclables d’ici 2020, et explorent plusieurs possibilités pour atteindre cet objectif.

La solution la plus rapide et efficace demeure dans les choix responsables de chaque consommateur. Il nous arrive souvent de se dire: « Une de plus, une de moins… ça ne fera pas la différence », au contraire! Lorsque l’on additionne les choix individuels, l’impact collectif est majeur. Je vous propose d’appliquer la première action des 3RV : la réduction à la source.

Crédit photo : ÉcoPAP

Ne succombez pas aux séduisantes machines à dosettes, gardez votre machine à filtre et jetez le marc de café au compostage. Si vous utilisez déjà une machine à dosettes, vous pouvez opter pour une dosette réutilisable disponible dans les grandes surfaces ou en ligne pour quelques dollars. Celle-ci pourra être remplie de votre café préféré et vidée au compost à l’infini!

Finalement, pourquoi s’encombrer de gadgets pour épargner quelques secondes alors que les anciennes méthodes d’infusion de café sont beaucoup plus économiques et écologiques ?

 

Les commentaires sont fermés