Les moustiques de nos plantes : Les pucerons.

Par Michel Guimont, Animateur horticole.

Les pucerons sont des insectes de type piqueurs-suceurs, en d’autres mots, ils se nourrissent de sèves. Cela est comparable aux moustiques qui se nourrissent de notre sang.

Description
Les pucerons typiques sont de couleur vert foncé, rouges/orange ou simplement noir. Leur taille varie de 110mm et sont aptères (sans ailes). La population est entièrement femelle durant l’été et se reproduit par clonage, ce qui en fait un insecte très envahissant et difficile à contrôler.

Les pucerons s’attaquent aux plantes en piquant les feuilles, les fleurs et la tige. En faisant cela, ils affaiblissent les plantes et les rendent plus vulnérables aux maladies et au pathogènes. En plus de rendre les plantes faibles, les pucerons produisent du miellat avec leur excrément. Mais qu’est-ce-que le miellat ? Le miellat est un déchet sucré qui provient de la sève. Ce déchet favorise la prolifération des bactéries, mais surtout de champignons, ce qui est, encore une fois, mauvais pour la plante.

Partenariat
Les fourmis vivent un partenariat spécial avec les pucerons. En effet, elles s’alimentent du miellat sécrétée par ces derniers et possèdent même une technique pour les traire. Elles gardent ces insectes et les protègent des prédateurs, certaines vont même jusqu’à leur construire des salles dans leur colonie.

Indices de présences
Un signe de présence simple de ces insectes nuisibles est un nombre anormal de fourmi dans votre jardin. Celles-ci étant beaucoup plus grandes que les pucerons, elles sont plus faciles à repérer. Un autre signe est des feuilles repliées sur les plants. Des taches et point noirs sur les tiges et les feuilles sont aussi un signe de présences, car ce sont les marques de morsures ou de maladies causées par le miellat.

Lutte biologique
Coccinelle, syrphe et chrysopes sont les prédateurs de prédilections ainsi que les guêpes parasitoïdes. Les coccinelles, par contre, se spécialise nt dans la lutte aux pucerons et ingurgitent environ 80 pucerons/jour au stade larvaire et plus de 100 au stade adulte. Un insecticide à la rhubarbe est simple et facile à réaliser, en plus d’être efficace. Le savon noir est aussi efficace contre ces envahisseurs, mais rincer les feuilles avec de l’eau et du savon fonctionne aussi.

Source : espacepourlavie.ca

Les commentaires sont fermés