La goutte qui fait déborder le vase

 

Qui dit grande ville dit gestion des eaux hasardeuse. En effet, notre métropole est équipée d’une multitude d’infrastructures permettant la récupération des eaux usées et le traitement de cette ressource si précieuse. Par contre, la récupération des eaux de pluies en milieu urbain constitue une problématique environnementale importante à Montréal.

 

Notre système d’égout dispose de déversoirs d’orage. Ceux-ci permettent de contourner une partie de l’eau vers le milieu naturel sans qu’elle passe par la station d’épuration. Dans notre cas, l’eau est envoyée vers les cours d’eau bordant notre île. En effet, en cas de fortes pluies, il est impossible pour les stations d’épuration de traiter une telle quantité d’eau. Ainsi, il est nécessaire de désencombrer les conduites, d’où la fonction des déversoirs d’orage.

 

De ce fait, à chaque forte précipitation, une grande quantité d’eau usée non traitée déborde dans les cours d’eau. À Montréal, on parle de 9 à 14 000 000 m3 d’eau par an.[1]

 

Une des causes principales des débordements est la manière dont sont conçues nos villes. En effet, nos immeubles sont bâtis de manière à ce qu’un maximum d’eau soit déplacé directement vers les égouts. Cette philosophie aujourd’hui critiquée dans le domaine de la gestion des eaux, a pour nom le tout-à-l’égout. Évidemment, afin d’éviter des débordements ayant un impact néfaste sur notre environnement l’idéal serait d’éviter d’envoyer l’eau de pluie vers les égouts.

 

Comment pouvez-vous faire votre part?

 

Le citoyen moyen joue un rôle crucial dans la résolution de cette problématique. En effet, celui-ci peut réduire le volume d’eau de pluie qu’il envoie vers les égouts en orientant sa gouttière vers une surface perméable, au lieu d’envoyer son eau vers une surface imperméable comme le béton. Si votre gouttière est connectée au drain, vous pouvez simplement la déconnecter et la rediriger vers une surface qui absorbera cette eau. Ainsi, au lieu de laisser l’eau ruisseler vers une bouche d’égout, l’eau peut être absorbée par la végétation entourant votre résidence. Pour une seule forte pluie, un geste aussi simple permettrait de détourner du réseau d’égout environ 5 000 litres d’eau par résidence[2].

Plusieurs moyens s’offrent à vous pour réorienter votre gouttière. Parmi ceux-ci se trouve l’installation d’une extension flexible au bout de votre gouttière. Cette solution est très simple et peu dispendieuse. Dans certains cas, il suffit simplement de déplacer la gouttière existante vers votre gazon ou vos plantes.

 

Finalement, si votre gouttière n’est pas à proximité d’une surface perméable, il existe toujours une solution : le baril d’eau de pluie. En plus d’éviter d’envoyer votre eau vers les égouts cette option permet aussi d’économiser de l’eau potable lors de l’arrosage. Les nombreux avantages que présente le baril expliquent l’amour que portent les écolos face à cet objet.

 

Cette problématique auquel fait face notre ville montre qu’une grande part de la solution face aux problèmes écologiques provient des citoyens. Un geste aussi simple que la réorientation de votre gouttière peut avoir un énorme impact sur notre environnement. Si une goutte est capable de faire déborder un vase, et bien un seul geste peut faire une grande différence.

[1] Regroupement des Éco-quartiers / Services de l’eau de la ville de Montréal

[2] IBID

Les commentaires sont fermés.