Comportements respectueux lors des observations de mammifères marins

Les baleines noires ont fait la une des médias cette année. En 2017, 12 baleines noires sont mortes dans les eaux canadiennes et 4 autres sont mortes dans les eaux américaines. À ce jour, il reste moins de 450 baleines noires dans le monde. Un grand nombre de baleines noires sont mortes après avoir été heurtées par des bateaux ou s’être empêtrées dans du matériel de pêche. Le ministre fédéral des Pêches, Dominic LeBlanc, souhaite mettre en place une zone de protection de 100 mètres entre les navires et la plupart des mammifères marins.

Marie Spenher  marie.spenher@ecopap.ca

Les mammifères marins sont une richesse exceptionnelle au Canada. Au Québec, ils sont un attrait touristique important pour des régions telles que le Saguenay, la Côte Nord, le Bas Saint Laurent ou la Gaspésie. Mais ces activités touristiques d’observation de mammifères marins peuvent elles aussi avoir un impact sur le comportement et la survie de ces derniers. En effet certaines distances d’approche doivent être respectées par les croisiéristes pour vous permettre d’observer les baleines sans les importuner. Si ces distances ne sont pas respectées le dérangement occasionné peut amener parfois l’espèce à quitter définitivement son habitat. Pensez à vous informer des distances d’approche que vous soyez au Québec ou à l’étranger. Au Canada nous avons des règles strictes pour protéger nos mammifères marins, ce n’est pas le cas de tous les pays. Dans le sud, on vous proposera souvent d’aller « Nager avec les dauphins », activité attirante mais pas nécessairement respectueuse des mammifères.

Au Canada, lors d’une de vos promenades sur une plage, il peut arriver que vous tombiez face à un mammifère marin blessé, seul ou face à une carcasse de baleine. Ne vous approchez pas de l’animal. Contactez directement « Urgences mammifères marins », qui vous transmettront les procédures à suivre.

Si vous observez un jeune phoque sur une plage ou sur la banquise, ne vous approchez pas également, n’essayez pas de le toucher, de le nourrir ou de le remettre à l’eau… il est dans le moment le plus critique de sa vie, il attend peut être sa mère ou il se repose. Si un mammifères marins est pris dans un filet de pêche contacter aussi « Urgences mammifères marins ».

Il est à noter que les carcasses de baleine noire de l’Atlantique Nord, de béluga du Saint-Laurent, de rorqual bleu ou de tortue luth sont protégées en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Par conséquent, il est interdit de prélever ou de posséder des parties de l’une ou l’autre de ces espèces, qu’elles soient mortes ou vivantes.

Quel que soit l’animal que vous rencontrez en nature, n’oubliez pas que c’est un animal sauvage et que nous devons respecter ses distances d’approche pour nous permettre de continuer à les observer encore longtemps.

Les commentaires sont fermés.