Boire sans paille ça vous dit ?

Initié par les associations françaises Bas Les Pailles et Bye Paille, projet de l’association Low Carbon City, le 3 février est dorénavant la Journée internationale sans paille!

Joany Nuckle  joany.nuckle@ecopap.ca

Ce mouvement international a pour but de sensibiliser la population aux impacts néfastes de l’utilisation de pailles plastiques. Cet objet qui est très prisé des consommateurs de boissons à emporter est utilisé majoritairement une seule fois, n’est pas recyclable et se retrouve par la suite dans une poubelle ou malheureusement dans la nature, dans les océans et sur les plages. Vous vous souvenez de la vidéo virale de la tortue retrouvée avec une paille dans sa cavité nasale l’empêchant de bien respirer ? Si vous ne l’avez pas vu, cliquez ici pour la visionner ! Mais pour ceux qui s’en souviennent, cette paille avait été utilisée par l’homme avant de se retrouver dans la narine de cette tortue ! Même si nous faisons des efforts pour se départir convenablement de nos objets de plastique ces derniers peuvent tout de même atterrir dans des endroits que nous n’avions pas imaginés.  Ces pailles font partie des 8 millions de tonnes de plastique déversées dans les océans chaque année ! Ce plastique va par la suite se morceler en plusieurs morceaux confondant ainsi les animaux marins et les oiseaux qui croient que notre ancienne paille de plastique est de la nourriture. La problématique ne s’arrête pas ici ! Par exemple, un poisson qui ingère du plastique croyant que c’est de la nourriture sera pêché pour servir de nourriture aux humains. Alors, le plastique ingéré par ce poisson se retrouvera en fin de parcours vers notre assiette !

Les scientifiques prévoient dans les prochaines années, l’augmentation de la consommation de plastique par l’homme résultant à une prédiction révoltante ! D’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans! Ces plastiques post-consommation retrouvés dans les océans ne devraient pas se retrouver à cet endroit et ainsi chambouler l’équilibre fragile des habitats marins.

Mouvement mondial

Ainsi, cette journée se veut une mobilisation mondiale afin de restreinte et même d’éliminer l’utilisation de plastique incluant les pailles plastiques. Cette initiative doit être réalisée dans tous les pays de la planète afin de limiter les impacts de notre utilisation sans borne de plastique sur l’environnement et les êtres vivants peuplant notre planète.

Les investigateurs de cette journée invitent les citoyens du monde à organiser des événements locaux sensibilisant le plus grand nombre de personnes à la pollution plastique ! La sensibilisation réalisée peut être sous forme de démarchage auprès des bars et restaurants ou de campagnes de sensibilisation afin d’encourager ces derniers à cesser de servir des pailles en plastiques à leurs clients et à ces derniers de commander leurs boissons sans paille ou bien d’organiser des projections de films, des débats, etc.

Au Québec

C’est le Réseau Écolau qui a organisé le 3 février dernier la journée internationale sans paille dans la province. L’utilisation des «hastag» #sanspailleqc ou #avecpasdepaillesvp était promue afin de faire rayonner le mouvement. Leur événement Facebook a rallié plusieurs Québécois.e.

Le pub Yïsst, sur la rue Saint-Zotique Est, dans La Petite-Patrie a emboîté le pas au mouvement en bannissant la paille plastique de ses cocktails.

Pour citoyen engagé !

Vous voulez participer au mouvement ? C’est simple ! Demandez votre prochaine boisson au restaurant sans paille ! Votre refus contribuera ainsi au mouvement ! Pour ceux qui en ont absolument besoin, vous pouvez aussi utiliser l’une des alternatives des pailles plastiques qui ont été créées en bambou, en inox ou en carton.

Mais boire sans paille c’est beaucoup mieux !

Les commentaires sont fermés.